Rechercher
  • urban-amenagement.com

Yvelines. Saint-Germain-en-Laye ouvre ses services à des travaux d’intérêt général

23 ans après avoir fermé ses portes aux travaux d'intérêt général, la municipalité Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) tente à nouveau l'expérience.

Au sein de la municipalité de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), les personnes pourront être affectées à différentes missions : environnement, entretien et manutention, rénovation du patrimoine ou encore à des tâches administratives et accueil. 


Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) ouvre ses portes à des personnes devant réaliser des travaux d’intérêt général (Tig).

Elle ne l’avait plus fait depuis 1995. Une délibération visant à mettre en place ce dispositif d’accueil dans les services de la commune a été adoptée en conseil municipal.

Dans le cadre du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CLSPDR), nous avions la possibilité de mener différentes actions, explique William Petrovic, conseiller municipal délégué à la police municipale et aux anciens combattants. Lors d’une rencontre avec le patron du Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP), lors d’une manifestation qu’il faisait à La Clef, nous nous sommes rendu compte qu’il y avait un vrai besoin. Nous avons donc décidé de remettre en place de dispositif. C’est une main tendue en faveur de ce public en difficulté. »

Sanction pénale alternative à une contravention de 5e classe ou à une peine d’emprisonnement, le Tig est décidé par le juge et doit être accepté par la personne condamnée lors du procès.

Il s’agit d’une démarche volontaire au cours de laquelle cette dernière sera amenée à accomplir un travail, non rémunéré, d’une durée pouvant aller de 20 à 280 heures au bénéfice de la société dans une collectivité publique.

Au maximum 4 majeurs et 1 mineur

« L’accueil des Tig présuppose la rédaction de profils de poste adaptés dans les directions d’accueil et la désignation d’un référent, avait indiqué William Petrovic lors du conseil municipal. Le référent est la personne qui durant la période du Tig encadrera et travaillera avec le condamné. »

Actuellement, la Ville accueille une personne.

Notre mot d’ordre : la qualité plutôt que la quantité. Nous préférons démarrer avec une personne et tout faire pour que cela soit un succès. »

La délibération mettant en place le dispositif précisait que ce nombre pourrait monter jusqu’à 5 personnes en simultanée, dont 4 majeurs et 1 mineur. Elle précise aussi que ces dernières pourront être affectées à différentes missions : environnement, entretien et manutention, rénovation du patrimoine ou encore à des tâches administratives et accueil.

« Le Tig peut être arrêté à tout moment en cas de difficulté »

Le Tig peut être arrêté à tout moment en cas de difficulté rencontrée par la direction d’accueil. Une discrétion absolue est à observer pour préserver l’honorabilité de la personne dans le service. À l’issue, un compte rendu est établi par le tuteur aux services pénitentiaires. »

La Ville envisage de faire un premier bilan général de cette expérience lors du prochain Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance et de la radicalisation devant se dérouler en juin prochain.





5 vues